Philips étudie de nouvelles acquisitions

Le PDG de Philips Gerard Kleisterlee a confirmé jeudi lors de l'assemblée annuelle des actionnaires ses ambitions de croissance de plus de 7,5% du bénéfice opérationnel (EBITA) en 2007 et annoncé qu'il étudiait des acquisitions. "Nous sommes actuellement en train d'étudier un certain nombre d'acquisitions possibles et c'est clairement notre politique et notre pratique de redistribuer les recettes aux actionnaires", a-t-il poursuivi.

(afp) "Nous maintiendrons notre croissance annuelle du chiffre d'affaires de 5-6% et atteindrons (une croissance de, ndlr) plus de 7,5% de la marge opérationnelle EBITA", a déclaré Gerard Kleisterlee.Philips va modifier sa politique de distribution de dividende afin de rendre aux actionnaires 40 à 50% de son bénéfice net provenant d'activités continues, contre 25 à 35% aujourd'hui, a-t-il promis.

"Nous continuerons à redéployer notre capital de façon disciplinée par des acquisitions créatrices de valeur, des rachats d'actions et des dividendes", a également expliqué M. Kleisterlee.

En août dernier, Philips avait exposé sa stratégie de réorientation vers l'électronique grand public et la technologie médicale, après la vente de 80,1% de sa division de semi-conducteurs à un consortium d'investisseurs comprenant le fonds américain Kohlberg Kravis Roberts (KKR), Silver Lake Partners et AlpInvest Partner pour 8,3 milliards d'euros.

Auparavant, il s'était déjà défait de sa participation dans le producteur d'écrans plats LG Philips dans un désir de couper tout lien avec des technologies considérées comme "volatiles et cycliques", selon les mots de son PDG.

En 2006, Philips a enregistré un bénéfice net en hausse de 87% à 5,383 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 26,976 milliards d'euros, en hausse de 4,6%.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect