Siemens a reçu les premières offres pour sa filiale VDO (presse)

Le conglomérat allemand Siemens a reçu les premières offres indicatives pour sa division d'équipements automobiles VDO, des propositions élevées qui pourraient l'inciter à renoncer à une mise en Bourse, rapporte lundi le Financial Times Deutschland.

(afp) Le direction de Siemens devrait présenter les offres lors d'une réunion du conseil de surveillance le 25 avril, indique le quotidien économique allemand, qui cite des sources industrielles.Selon le Financial Times Deutschland, elles seraient nettement supérieures à ce que le groupe pourrait toucher lors d'une introduction en Bourse."Les premières offres informelles sont d'un montant à un chiffre en milliard d'euros. C'est une nette différence avec la mise en Bourse prévue d'un montant de 2 milliards d'euros", a indiqué au quotidien une source proche du dossier.Siemens avait indiqué fin janvier vouloir mettre en Bourse entre 25% et 50% de VDO, mais sans préciser de calendrier. Il étudie parallèlement une vente.

VDO réalise un chiffre d'affaires annuel de quelque 10 milliards d'euros et emploie plus de 50.000 salariés dans le monde. La société couvre toutes sortes de domaines de spécialités, de la transmission à l'électronique embarquée en passant par les systèmes de sécurité.Le fonds d'investissement KKR et l'équipementier automobile allemand Continental ont déjà exprimé leur intérêt pour un rachat, tout comme le sous-traitant américain TRW en association avec le fonds d'investissement qui le contrôle à 57%, Blackstone.

Les sociétés de participation Permira et Bain Capital pourraient également se lancer dans la course, selon le FTD.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect