Systemat veut reverser l'équivalent de 0,15 euro net par action

Systemat, le groupe de services informatiques basé à Lasne et coté sur Euronext Bruxelles, a l'intention de reverser 0,1499 euro par titre à ses actionnaires, via une réduction de capital par remboursement, après plusieurs exercices sans dividende, a-t-on appris ce jeudi en début d'après-midi, alors que l'action s'échangeait à 6,62 euros. Sauf surprise, Systemat suivra la même logique l'an prochain.

(l'écho) Concrètement, le groupe dirigé par Jean-Claude Logé, qui a sérieusement réduit la voilure ces dernières années, a l'intention de proposer à ses actionnaires, lors d'une assemblée générale extraordinaire prévue le 2 mai prochain, une réduction de capital de 1.098.466,35 euros, histoire de le porter à 51.043.603,73 euros.

Le nombre global de titres restera évidemment fixé à 7.323.109 actions, puisque l'entreprise proposera comme prévu de détruire 190.537 actions propres rachetées entre le 1er octobre 2004 et le 31 décembre de la même année, ainsi qu'entre le 1er février 2005 et le 9 décembre suivant.

"L'idée est simple et nous l'avons validée avec nos avocats, nous a expliqué Nicolas Logé, le responsable des finances du groupe. Pour distribuer des dividendes, il faut des réserves disponibles. Or, même si 2006 a été un bon exercice, il faut bien reconnaître que nous sortons d'années difficiles, marquées par des pertes. Réduire le capital par remboursement aux actionnaires nous permet de renouer d'une certaine façon avec notre politique de rémunération. Tout en évitant le précompte mobilier (Ndlr: ce qui n'aurait pas été le cas en cas de réduction de capital par réduction des pertes). C'est donc comme si nous allions reverser un dividende brut de 0,18 euro par titre."

Sauf surprise, Systemat suivra la même logique l'an prochain. L'entreprise a en effet l'intention de demander à ses actionnaires, lors de cette même assemblée, la possibilité de lancer une quatrième vague de rachat d'actions propres... dans le seul but de détruire les titres acquis, entre 1 et 20 euro(s) pièce, au cours des 18 prochains mois, et pour un montant de maximum 1 million d'euros.

Pour rappel, fin décembre dernier, la trésorerie nette à court terme de Systemat atteignait 7,09 millions d'euros. Et son endettement à long terme, lié à son parc immobilier, s'élevait à 5,5 millions d'euros.

En 2006, le bénéfice d'exploitation (Ebit) du groupe est ressorti à 3,5 millions d'EUR contre une perte de 5,3 millions pour 2005. Le cash-flow d'exploitation a atteint 5,67 millions contre un cash- drain de 2,51 millions un an plus tôt. Et le bénéfice net est quant à lui ressorti à 2,16 millions, contre une perte de 4,85 millions en 2005.

Xavier Degraux

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect