Unisys attaque le gouvernement belge en justice après rupture d'un contrat

La société de services informatiques américaine Unisys va attaquer le gouvernement belge en justice après que celui-ci a rompu un contrat de 22 millions d'euros, a-t-elle annoncé jeudi. Unisys va "entreprendre une action judiciaire en dommages et intérêts", a indiqué le groupe dans un communiqué.

(belga) Mercredi, le gouvernement belge avait annoncé qu'il rompait un contrat de 22 millions d'euros passé avec la société Unisys en 2001 pour informatiser le système judiciaire du royaume, en raison des "retards accumulés" et du "manque manifeste de qualité des prestations fournies". Unisys estime de son côté que la ministre belge de la Justice Laurette Onkelinx "minimise les manquements graves de son propre département" dans ce projet d'informatisation.

C'est pourquoi la firme "ne peut accepter que Mme Onkelinx rejette l'entière responsabilité de l'échec du projet sur Unisys".

Le gouvernement va aussi demander de son côté un "dédommagement du préjudice important pour l'Etat" causé par l'échec de ce contrat, avait-il indiqué.Le contrat visait à uniformiser les outils informatiques des cours et tribunaux, d'instaurer le "dossier judiciaire électronique" et de faciliter les échanges d'information entre l'ordre judiciaire et les autres acteurs de la Justice (avocats, victimes,...).

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés