Publicité

Vista ne devrait pas booster les ventes d'ordinateurs

(afp) Le lancement de Windows Vista, dernière version du système d'exploitation de Microsoft, ne devrait pas susciter un renouvellement massif du parc d'ordinateurs existant, d'autant qu'il va renchérir de près de 20% le prix des nouvelles machines arrivant sur le marché, estiment des spécialistes.

Débarquant dans une période de ventes généralement terne, Vista aura d'abord un effet nouveauté, dopant provisoirement les ventes informatiques. Pendant les six à douze premiers mois, il devrait attirer un public attentif aux dernières nouveautés et acheteur d'ordinateurs haut de gamme, ou un public spécifique, comme les joueurs de jeux vidéo, qui peuvent tirer un vrai bénéfice du nouveau système, explique Ted Schadler, analyste du cabinet Forrester. Mais dans l'ensemble, "ce sera un mouvement (de migration) très progressif", comme l'avait été le passage à Windows XP en 2001, ajoute-t-il, considérant que le grand public suivra "un cycle naturel de renouvellement" des ordinateurs.Le dernier système de Microsoft, surtout dans ses versions avancées, demande des niveaux de puissance et de mémoire plus importants que son prédécesseur. Dans un premier temps, cela devrait ralentir la baisse de prix chronique du secteur des PC soumis à une vive concurrence.

Selon la société d'études américaine iSuppli, un ordinateur pré-équipé de Vista coûtera environ 20% plus cher qu'un PC fonctionnant avec XP."Il est probable que sur le premier semestre, on puisse avoir un prix moyen qui va remonter avec peut-être moins de concentration des ventes dans les premiers prix", considère Daniel Trachino, directeur de la division grand public d'Acer France, assurant que l'arrivée de Vista "ne peut que dynamiser le marché".Mais cet effet devrait rapidement s'estomper, notamment grâce à une baisse du prix des composants informatiques."Nous restons dans une tendance lourde où l'on offre plus de performances à prix constant", souligne un porte-parole de Hewlett-Packard France.A l'inverse, "il y aura un impact (à la baisse) sur les produits XP actuels", encore commercialisés quelques temps, note Philippe Voisin, directeur des achats de l'enseigne Pixmania.

Par ailleurs, les utilisateurs devraient attendre d'avoir besoin d'un nouvel ordinateur, qui sera pré-équipé, et ainsi éviter le vraisemblable casse-tête technique pour faire passer leur ancien ordinateur sur Vista, estiment les analystes."Tous les logiciels conçus pour Windows ne vont pas fonctionner sans modification" avec Vista, souligne David Bradshaw, analyste du cabinet Ovum, précisant que "chaque cas sera différent".Les mêmes difficultés se retrouvent avec les équipements d'ordinateurs.

Pour les ordinateurs qui ne sont pas éligibles à la mise à jour "gratuite ou à prix réduit" proposée par la majorité des fabricants depuis octobre, il en résulte que dans un cas sur deux, il n'y a pas de son, après l'installation de Vista, constate par exemple Lionel Jarlan, directeur des achats micro de la chaîne française de magasins Fnac.Il faut donc vérifier que des pilotes de mise à jour (généralement gratuits) sont à disposition pour les différents logiciels et périphériques, notamment la carte-son, l'imprimante ou l'anti-virus.

De leur côté, les férus d'informatique qui veulent pousser les capacités de leur machine pour profiter des nouveautés offertes par Vista, comme l'aspect graphique 3D et les fonctions vidéo, devraient tirer à la hausse les ventes de cartes graphiques, d'écrans grand format et surtout de mémoires vives.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés