Windows 7 ou comment Microsoft fait oublier Vista

©REUTERS

Une fois n’est pas coutume, Microsoft présente un système d’exploitation qu’il affirme révolutionnaire. De révolution il n’est sans doute pas question même si des progrès notables ont été effectués.

Bruxelles (L'Echo) - Plate-forme plus légère que Vista, son prédécesseur maudit, Windows Seven revendique une consommation d’énergie diminuée, une compatibilité sans faille et un coût d’achat et de déploiement solidement diminué. Pour ce qui est de la compatibilité, le verdict du public viendra bien à temps mais Microsoft a joué la sécurité : il offre un « Mode XP » sur son dernier système d’exploitation qui permet de basculer virtuellement sur l’ancien système.

Autre défaut corrigé, la gourmandise en ressources : la configuration minimale pour faire tourner Windows Seven est la même que celle qui était nécessaire pour Vista il y a bientôt 3 ans (1 Gigaoctet de mémoire vive, 1Gigahertz pour le processeur).

Petit tour d’horizon des autres nouveautés visibles par l’utilisateur sur Windows Seven.

Ergonomie

Au tout premier abord, Windows Seven ne semble pas particulièrement différent de Windows Vista. Seule la barre des tâches a légèrement changé de style, plus large et fusionnée avec la barre de lancement rapide. Elle remplit désormais un rôle plus important puisque l’utilisateur peut y attacher toutes les applications qu’il souhaite et prévisualiser, en positionnant la souris dessus, toutes les fenêtres ouvertes dans une application (différentes fenêtres Internet Explorer, par exemple). La prévisualisation existait déjà sous Vista mais elle ne se faisait que fenêtre par fenêtre.

 

Petite fonctionnalité amusante, et utile : il est désormais possible de minimiser toutes les fenêtres autres que celle utilisée simplement en secouant cette dernière.

Seven offre également la possibilité de diviser l’écran en 2 ; en tirant une fenêtre vers la gauche et une deuxième vers la droite, toutes deux s’ajustent pour occuper chacune une moitié de l’écran, côte à côte.

 

Fonctionnalités

Réseau

Technologie

 

La nouvelle mouture de Windows proposée par Microsoft n’est donc pas aussi révolutionnaire qu’on aurait pu le croire mais le résultat est viable et agréable à l’utilisation. Les inconditionnels de Windows XP auront sans doute besoin d’un temps d’adaptation mais il ne leur paraîtra sûrement plus inconcevable de changer. Et pour ceux qui étaient déjà passés à Windows Vista, la question ne se pose même pas : leur ordinateur fonctionnera plus vite, sera nettement plus stable et disposera de fonctionnalités supplémentaires.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés