GP de Belgique: La Région wallonne songe à diminuer son engagement après 2012

Si aucun chiffre officiel de l'affluence au Grand Prix de Belgique de Formule 1, dimanche à spa-Francorchmaps n'a été donné dimanche André Maes, directeur de Spa Grand Prix, a toutefois accepté de livrer quelques estimations incomplètes: "Samedi soir, nous étions à environ 48.000 tickets vendus. Mais il manquait les recettes de plusieurs guichets. Je les estime a priori à environ 6.000 billets. Il est évident que la météo détestable du week-end n'a guère incité les gens à se déplacer."

Les ministres régionaux Jean-Claude Marcourt et André Antoine ont donné leur point de vue sur l'avenir du Grand Prix.

"A un moment où on demande des efforts à la population, il faut réduire l'impact de cet événement sur les finances de la Région Wallonne", a répété le premier nommé. "Cela ne signifie nullement que nous avons l'intention de dénoncer le contrat garantissant la venue des F1 à Spa-Francorchamps jusqu'en 2012. Mais à l'heure de négocier la suite, il faudra garder ce paramètre à l'esprit."

André Antoine, ministre des Finances, s'est pour sa part interrogé sur la répartition des efforts: "Est-il bien normal que le Grand Prix de Belgique soit intégralement soutenu par la Région Wallonne et qu'une part de ses bénéfices aille remplir les caisses fédérales (NDLR : via notamment les taxes et la TVA)? Je constate que le Fédéral montre une tout autre motivation sur certains dossiers, notamment la Coupe du monde de football. Et quand un gouvernement sera en place, ce problème devra être abordé." (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés