Mondial - Allemagne - Argentine 4-0, Maradona n'est pas un magicien

Deuxième en 2002, troisième en 2006, et encore demi-finaliste en 2010. L'Allemagne, triple championne du monde (1954, 1974, 1990) a largement remporté son bras de fer avec l'Argentine de Diego Maradona samedi au Green Point Stadium: 4-0 (mi-temps: 1-0).

L'Allemagne démarra pied au plancher et en fut récompensée dès la 3-ème minute après une faute d'Otamendi sur Podolski. Le coup-franc botté par Schweinsteiger fut en effet repris victorieusement de la tête par (Thomas) Müller, qui marqua son 4-ème but en 5 matches, le 200-ème de la RFA en Coupe du monde.

Klose, qui fêtait sa 100-ème sélection, aurait pu et dû doubler la marque en conclusion d'une contre-attaque menée par Müller à la 24-ème.

Di Maria (32-ème) et surtout Higuain (35-ème), chaque fois du gauche et du même endroit, adressèrent deux envois cadrés neutralisés par Neuer. L'Argentine devenait dangereuse, mais était à la merci du contre fatal.

Sous pression dès la reprise, la mannschaft suivit avec inquiétude la trajectoire d'un ballon frappé par Di Maria (48-ème). Neuer arrêta d'autres tirs, mais aucun véritablement dangereux.

Le moment attendu pour le coup de grâce arriva à la 67-ème avec encore Müller à l'origine, et Klose à la conclusion du centre de Podolski (2-0). Puis 3-0 (74-ème) après un impressionnant solo de Schweinsteiger qui servit Friedrich. Et même 4-0 (!) par... Klose (88-ème), pour son 14-ème but en Coupe du monde, qui lui permet de rejoindre Just Fontaine.

L'Allemagne affrontera l'Espagne ou le Paraguay mercredi (20h30) à Durban en demi-finale. Sans Müller, suspendu. (CER)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés