En Communauté française, l'info gomme une femme sur deux

Les femmes sont largement sous-représentées dans l’information en Communauté française : elles ne représentent que 28 % des personnes vues, lues ou entendues dans nos journaux télévisés, parlés ou en presse écrite. C’est l'une des conclusions de l’étude menée par une dizaine de chercheuses dans le cadre du Global Media Monitoring Project (GMMP).

Le Global Media Monitoring Project (GMMP) a lieu tous les 5 ans. 108 pays ont participé à la quatrième édition de cette étude mondiale consacrée aux médias. Pour la première fois, les médias de la Communauté française de Belgique ont été examinés. Jusque-là, les données "belges" ne concernaient que les médias néerlandophones.

La recherche s’est également intéressée aux rôles dans lesquels les hommes et les femmes apparaissent dans l’information. C’est ainsi qu’elle révèle notamment que plus de 70 % des experts interrogés par nos médias sont des hommes.

Au-delà de la diffusion de ces résultats chiffrés, l’Association des Journalistes professionnels (AJP) s’interroge sur les raisons de ce traitement différencié entre les hommes et les femmes dans l’information et sur les processus qui aboutissent, dans le traitement journalistique, à "gommer" une femme sur deux.

Un site qui rendra compte de cette analyse : www.quelgenredinfos.be

 

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés