25% seulement des Européens pensent que l'Europe a rendu leur vie meilleure

Seulement un quart des personnes vivant dans les cinq plus grands pays d'Europe pensent que leur vie s'est améliorée depuis que leur pays a rejoint l'Union européenne, selon un sondage publié lundi dans le Financial Times.

(afp) Dans ce sondage, 44% des personnes interrogées en France, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et en Allemagne pensent au contraire que leur vie est devenue pire depuis l'entrée de leur pays dans l'Europe.

Alors que leurs dirigeants s'apprêtent à célébrer samedi et dimanche à Berlin le 50e anniversaire du Traité de Rome, acte fondateur de la Communauté économique européenne (CEE) le 25 mars 1957, l'heure semble à la morosité dans ces cinq pays.Pour 20% des personnes interrogées, l'Europe est d'abord celle du marché commun (31%).

Mais pour 20%, c'est d'abord une bureaucratie, et ils ne sont que 9% à voir d'abord en elle une démocratie.Sans surprise, ce sont les Britanniques qui sont les plus eurosceptiques: quelque 12% seulement pensent que l'Europe leur a bénéficié. Viennent ensuite les Français (un peu moins de 20%), les Allemands (environ 21%), les Italiens (environ 23%), les Espagnols étant les plus reconnaissants (environ 52%).

Mais dans l'ensemble, ces personnes ne veulent pas pour autant que leur pays quitte l'UE: au total, dans ces cinq pays, seulement 22% des gens pensent que leur pays y gagnerait. 40% pensent qu'il y perdrait.

Pour autant, leur intérêt pour la Constitution européenne, dont la relance figure dans les objectifs de l'actuelle présidence allemande, reste limitée: 35% pensent que la constitution aura un impact positif sur leur pays, 27% pensant l'inverse.Là encore, ce sont les Britanniques les plus négatifs: 48% y sont défavorables.Le sondage a été réalisé entre le 28 février et le 12 mars auprès de 6.772 adultes européens.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés