Publicité
Publicité

4000 soldats américains tués en Irak depuis le début de la guerre

Le nombre de militaires américains tués depuis le début de la guerre en Irak en 2003 a atteint le seuil symbolique des 4.000 morts. Environ 40% des tués ont péri dans des attentats, le plus souvent l'explosion d'engins piégés dits IED capables de percer des blindages. Le nombre de victimes irakiennes est à ce jour inconnu et fait l'objet d'estimations très divergentes, allant de 100.000 à 1 million de morts selon les sources.