Nouveaux pays touchés par la grippe A (H1N1)

©AFP

Le nombre de pays touchés par la grippe A (H1N1) a augmenté au cours de la journée de vendredi. La France est également touchée, de même que la Grande-Bretagne, selon les dernières informations.

(afp) - La France compte deux cas de grippe A (H1N1) "avérés", deux patients hospitalisés à Paris et rentrant du Mexique, a annoncé vendredi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot sur la chaîne de télévision TF1.

Le premier cas confirmé de grippe A (H1N1) contractée au Royaume-Uni et non lors d'un voyage au Mexique, foyer de l'épidémie, a été annoncé vendredi par le gouvernement écossais.

La grippe A (H1N1) ne semble pas aussi virulente que l'épidémie de 1918 également baptisée "grippe espagnole", qui a fait des dizaines de millions de morts dans le monde, a affirmé vendredi un haut responsable américain à la Santé.

L'OMS faisait état plus tôt dans la journée de 331 cas de grippe A (H1N1) dans le monde, notamment 109 cas aux Etats-Unis dont un mort, 156 cas au Mexique dont 9 mortels. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) utilise désormais la dénomination de "grippe A (H1N1)".

Au Mexique, le dernier bilan officiel de l'épidémie grimpe à 12 morts sur 312 cas confirmés, au lieu de 260. Le nombre de décès "probables" reste établi à 84. Les Mexicains, après l'appel lancé par leur président Felipe Calderon, restent cloîtrés chez eux. Les rassemblements pour la fête du Travail sont suspendus, et les matchs de football se jouent à huis-clos.

Aux Etats-Unis où un bébé mexicain est mort, le nombre de cas avérés a également augmenté, 118 répartis dans 15 Etats, mais aussi en Grande-Bretagne (8) et en Espagne (13). Au Canada, 3e pays le plus touché, le nombre de personnes infectées est passé de 19 à 34.

La contamination concerne la Suisse, la France, les Pays-Bas, le Mexique,les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, l'Espagne, l'Allemagne, la Nouvelle-Zélande, Israël, le Costa Rica, et l'Autriche.

Jeudi, l'OMS indiquait que la pandémie de grippe porcine est désormais "imminente", appelant tous les pays à se tenir prêts à la maladie.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content