ABN Amro étudiera les alternatives si les discussions de fusion avec Barclays échoue

La banque néerlandaise ABN Amro a indiqué mercredi dans un communiqué qu'elle examinerait des alternatives si ses discussions en vue d'une fusion avec la banque britannique Barclays échouaient.

(afp) Ces alternatives devront être "viables" a indiqué la banque, qui n'exclut pas de continuer son activité sans s'allier à un autre établissement.

ABN Amro a indiqué ne pas être certaine que les discussions avec Barclays se concluront effectivement par une fusion.

La banque néerlandaise a précisé qu'elle pourrait céder des activités non stratégiques, mais a rejeté la demande d'un des ses actionnaires, le fonds spéculatif britannique TCI, qui plaide pour le démantèlement du groupe et la vente de ses différentes activités.

ABN Amro conseille à ses actionnaires de voter contre toutes les propositions de TCI lors de l'Assemblée générale du 26 avril.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés