Publicité
Publicité

Après l'insulte lancée par Sarkozy, la droite à la rescousse

Le président français est à nouveau au centre d'une polémique. Dans une vidéo mise en ligne sur Internet dans la nuit de samedi à dimanche, le président français, lors d'une visite samedi au salon de l'Agriculture, lance: "Casse-toi alors, pauvre con" à un homme dans la foule qui vient de refuser de lui serrer la main et de lui dire: "Touche-moi pas. Tu me salis". La droite tentait, elle, de minimiser la portée de cet échange d'invectives et a dénoncé un acharnement contre M. Sarkozy.