Athènes salue l'accord mais n'active pas le plan

Le ministre grec des Finances a salué l'accord de la zone euro sur les conditions d'une aide éventuelle à la Grèce mais a précisé qu'il n'avait pas demandé d'activer le mécanisme.

(afp) - "Une décision très importante a été prise", a déclaré le ministre des Finances George Papaconstantinou à la télévision. "Le gouvernement grec n'a pas demandé l'activation du mécanisme bien qu'il soit immédiatement disponible. Nous croyons que nous pourrons continuer d'emprunter sans entraves sur les marchés", a-t-il ajouté.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord dimanche sur les conditions d'une aide éventuelle à la Grèce, passant par des prêts bilatéraux d'un montant d'au moins 30 milliards d'euros, qui seraient consentis à un taux d'environ 5%.

La Grèce s'efforce depuis plusieurs mois d'abaisser le coût de ses emprunts mais les incertitudes sur le plan d'aide de la zone euro et les rumeurs de divergences ont douché ses espoirs.

L'accord conclu le 25 mars entre les 16 pays de la zone euro pour venir en aide à la Grèce ne donnait aucun détail, notamment sur le niveau des taux d'intérêt.

Faute d'informations concrètes sur les termes de l'accord, la Grèce a subi une nouvelle hausse des taux qu'elle doit consentir pour pouvoir emprunter sur les marchés financiers internationaux.

La crise de la dette grecque qui ébranle l'Europe depuis plusieurs mois accentue les craintes des investisseurs sur l'accroissement des niveaux d'endettement et fait baisser le taux de change de l'euro.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés