Attentats déjoués: la presse appelle le gouvernement à la mesure

La presse britannique félicite vendredi le gouvernement pour avoir réussi à déjouer le complot terroriste international contre les avions de ligne, mais elle supplie les autorités de ne pas en profiter pour restreindre les libertés civiles et de se montrer mesurées dans leur réaction.

(afp) Le quotidien de centre gauche The Guardian conseille au gouvernement dans son éditorial de ne pas réitérer les erreurs qu'il avait faites dans la foulée des attentats de juillet 2005 dans le métro et le bus à Londres (56 morts). Le gouvernement avait alors essayé de faire voter une législation qui permettait à la police d'incarcérer tout suspect pendant une période allant jusqu'à 90 jours sans inculpation, dans le cadre d'enquêtes anti-terroristes. Ce projet de loi avait provoqué l'indignation générale en Grande-Bretagne et avait été repoussé par la Chambre des communes qui avait limité à 28 jours la période de détention sans charge. The Independent, autre titre de gauche de la presse britannique, fait la même demande au gouvernement, estimant que "la manière de combattre le terrorisme passe par le recueil d'informations sophistiqué et le travail policier en profondeur, et non par la précipitation à faire voter des lois répressives comme cela a trop souvent été la réaction du gouvernement" jusqu'ici. Le quotidien d'affaires Financial Times exprime le même sentiment en appelant à une réponse mesurée du gouvernement face à ces attentats déjoués. Selon le journal, parler de ces attentats comme "d'assassinats de masse d'une échelle inimaginable" comme l'a fait jeudi un responsable de la police de Londres est "alarmiste, même si c'est vrai". "Même les pires actes de terrorisme recueillent leur plus grand nombre de réponses hystériques", estime le quotidien. "La réponse la plus puissante au terrorisme est de ne pas être terrifié", poursuit-il. The Times (centre-droite), dans son éditorial, estime que: "La meilleure réaction de tout citoyen déterminé à jouer un rôle pour faire échec au terrorisme est de rester vigilant, informé et attentif". "Ce message convient à la communauté musulmane", ajoute le quotidien. "Une tension virulente qui mélange la testostérone et la théologie nihiliste afflige une petite minorité de jeunes musulmans", estime The Times.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés