Au moins 2 missiles s'abattent sur Hadera, au nord de Tel-Aviv

Au moins deux missiles se sont abattus vendredi soir, sans faire de victime, sur Hadera (à une quarantaine de km au nord de Tel-Aviv), la localité la plus éloignée jamais atteinte par des tirs provenant du Liban sud, a annoncé un porte-parole de la police.

(afp) La chaîne-10 privée de la télévision israélienne avait fait état plus tôt de trois missiles tirés sur cette même ville.

"Deux ou trois missiles se sont abattus sur le secteur d'Hadera sans faire de victime", a déclaré le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

Le chef du parti libanais Hezbollah Hassan Nasrallah a menacé jeudi de frapper Tel-Aviv en cas de bombardements israéliens sur Beyrouth.

Hadera est située à quelque 75 km de la frontière israélo-libanaise.

Selon la télévision, deux de ces engins sont tombés dans des secteurs inhabités, et un troisième aux abords sud d'Hadera.

Un témoin interrogé par la télévision a fait état de deux explosions à Césarée, près d'Hadera.

Interrogé à la télévision en direct, le commandant Ben David, un responsable de la défense passive, n'a pas été en mesure de confirmer ces tirs de missiles mais a appelé la population "à obéir aux consignes de sécurité si les sirènes d'alerte retentissent".

Plus tôt, une salve de missiles tirée depuis le Liban est tombée dans le secteur de la ville de Migdal Haémek, à une soixantaine de km de la frontière libanaise, faisant deux blessés légers, a-t-on indiqué de source hospitalière.

Les sirènes d'alerte ont par ailleurs retenti dans des agglomérations situées au sud d'Haïfa (une trentaine de km de la frontière libano-israélienne), notamment à Zikhron Yaacov, Byniamina, Pardès Hanna et Hadera, selon un porte-parole militaire.

(photo bloomberg) Le chef du parti libanais Hezbollah Hassan Nasrallah

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés