Bush est accueilli à Budapest par le président hongrois

Le président américain George W. Bush a été accueilli officiellement par son homologue hongrois Laszlo Solyom jeudi au palais Sandor à Budapest, où il devait commémorer le soulèvement antisoviétique de 1956.

(afp) Au début d'une journée chargée de symboles, M. Bush, arrivé la veille au soir de Vienne et d'un sommet Union européenne/Etats-Unis, et M. Solyom ont passé les troupes en revue et se sont prêtés à la séance de photos, avant de se retirer pour une demi-heure d'entretiens.

Répondant à l'invitation que lui avait faite le Premier ministre Ferenc Gyurcsany lors de sa visite à Washington en 2005, M. Bush a pris quelques libertés avec le calendrier pour participer aux premiers jours de l'été à la célébration du cinquantième anniversaire de l'insurrection de Budapest pendant l'automne de 1956.

Pour M. Bush, il s'agit de promouvoir les libertés, l'une des prétentions affichées de sa présidence. Le cinquantième anniversaire de l'un des grands événements de l'après-guerre, et la Hongrie, dont les Etats-Unis ont assisté financièrement et techniquement le passage à la démocratie et à l'économie de marché, se prêtent à un tel propos.

Le séjour d'une journée de M. Bush dans la capitale hongroise doit aussi permettre d'exprimer la reconnaissance du président à la participation, non-combattante, de la Hongrie à la guerre en Irak et à sa contribution à la force multinationale en Afghanistan.

Les deux temps forts de cette visite devraient être le dépôt d'une gerbe auprès de la "flamme éternelle", qui brûle à la mémoire des insurgés hongrois tués en 1956, vers 13H30 locales, et son discours sur les hauteurs dominant le Danube vers 16H30.

(photo : belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés