Charles Michel insiste sur l'importance de la seconde phase de l'aide à Haïti

©BELGA

Le ministre belge de la Coopération au développement a rencontré aujourd'hui des représentants d'ONG belges actives en Haïti. Alors qu'il insiste sur l'importance de l'aide à apporter à long terme à ce pays, les Belges se sont massivement mobilisés. Plus de 2,6 millions d'euros de dons ont déjà été récoltés.

(Belga) - Après le tremblement de terre en Haïti, il faut non seulement assurer l'aide immédiate à la population mais il faut aussi penser à l'aide à long terme, a souligné aujourd'hui le ministre de la Coopération au développement, Charles Michel, à l'issue d'un entretien avec les ONG qui oeuvrent dans le pays sinistré.

Le ministre a rencontré mardi les représentants des 17 ONG belges actives dans le pays sinistré pour les consulter sur leurs besoins concrets et immédiats. Ils ont notamment attiré l'attention du ministre sur la situation qui règne à l'aéroport de Port-au-Prince, dont les Américains ont pris possession pour y assurer la sécurité. Il est très difficile d'y obtenir les autorisations d'atterrissage nécessaires.


Charles Michel a aussi insisté sur l'importance de la seconde phase de l'aide à Haïti: la reconstruction à long terme. Et de mettre l'accent sur la nécessité de donner la possibilité à terme aux Haïtiens de prendre eux-mêmes en main la reconstruction de leur pays. Le ministre a encore annoncé qu'il soutiendra mercredi, à la réunion du Club de Paris, la proposition d'une remise totale de la dette de Haïti. 

2,6 MILLIONS D'EUROS RECOLTES EN BELGIQUE

Les Belges ont montré un grand élan de solidarité avec les victimes du séisme en Haïti. Plus de 2,6 millions d'euros ont déjà été récoltés sur le numéro de compte Haïti Lavi 12-12 et sur celui des organisations membres du Consortium belge pour les situations d'urgence, a indiqué ce dernier dans un communiqué. Haïti Lavi 12-12 espère récolter de 8 à 10 millions d'euros pour couvrir les besoins les plus urgents des sinistrés et entamer la reconstruction.

Les cinq ONG -Caritas international, Handicap international, Médecins du Monde, Oxfam Solidarité et UNICEF Belgique-, réunies au sein de Consortium belge pour les situations d'urgence, ont reçu un soutien très encourageant de la part de la population, des entreprises, des associations et des autorités dans le cadre de l'opération Haïti Lavi 12-12, selon le communiqué. De plus, une centaine d'actions de solidarité ont été enregistrées depuis lundi midi au numéro vert Haïti, le 0800/11163.
Les ONG membres du Consortium sont actives depuis des années en Haïti et sont intervenues immédiatement pour secourir les victimes du tremblement de terre. Elles agissent dans l'approvisionnement en eau, l'aide médicale, la nutrition, la prise en charge et la protection des victimes.

Les dons peuvent être versés sur le compte 000-0000012-12 de Haïti Lavi 12-12 ou en ligne via le site www.1212.be. Les actions que le public souhaite organiser en faveur de l'opération peuvent être annoncées à action@1212.be ou au numéro vert Haïti 0800/11163.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés