CIA et Swift: Quaden savait déjà en 2002

La Banque nationale de Belgique (BNB) savait déjà en juillet 2002 que la CIA était en mesure de jeter un oeil sur les transactions financières qui transitaient pas la société Swift, selon la presse flamande.

(Belga) Cette information figure dans une note de la Banque Nationale qui doit être remise mardi au comité ministériel restreint ("kern"). La Banque nationale avait admis durant le week-end qu'elle savait que les autorités américaines espionnaient des transactions financières via le réseau de messageries Swift, installé à La Hulpe. Le ministre des Finances, Didier Reynders (MR), n'en aurait été informé qu'en avril, tandis que sa collègue de la Justice, Laurette Onkelinx (PS), et le Premier ministre Guy Verhofstadt (VLD) affirment n'avoir été mis au courant que vendredi dernier. Selon la note que doit discuter le "kern" ce mardi, les dirigeants de la Banque nationale ont été informés dès juillet 2002 du fait que Swift avait été sollicitée par le gouvernement américain qui désirait jeter un coup d'oeil dans sa banque de données. Ce qui signifie que le gouverneur de la BNB, Guy Quaden, était au courant depuis près de quatre ans de cette immixtion des autorités américaines.

(Photo: Belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés