Climat: l'Allemagne veut que l'UE adopte des "mesures très concrètes"

La chancelière Angela Merkel a annoncé vendredi qu'elle ferait en sorte que le Conseil européen des 8 et 9 mars prenne des "décisions très concrètes" dans la lutte contre le changement climatique, et qu'elle porterait ces exigences de concert avec la France lors du sommet du G8 en juin.

(afp) Rappelant que l'UE était responsable de 15% des émissions de CO2 et que le reste "était produit ailleurs", Mme Merkel, qui s'exprimait à Meseberg, près de Berlin, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président Jacques Chirac, a déclaré que la lutte contre le réchauffement climatique "n'est pas possible sans les Etats-Unis", et qu'elle "doit se faire aussi en impliquant des pays comme la Chine et l'Inde".

Le président Chirac a approuvé la volonté de la présidence allemande de l'Union européenne et du G8 de "fixer des objectifs ambitieux et contraignants".

Il a cité aussi comme priorités dans ce domaine la mise à l'étude d'une "taxe carbone" sur les importations de produits en provenance de pays qui refusent de s'engager sur des réductions de Co2, la préparation de l'accord devant succéder au protocole de Kyoto après 2012, et les investissements dans le domaine énergétique.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés