Décès de Gustavo Arcos, pionnier de la dissidence cubaine

Gustavo Arcos, pionnier de la dissidence cubaine, est mort mardi des suites d'une pneumonie à l'hôpital, à l'âge de 79 ans, a annoncé le Comité cubain pour les droits de l'Homme (CCPDH) qu'il avait fondé et qu'il présidait.

(afp) Catholique, libéral et démocrate, Gustavo Arcos avait rejoint Fidel Castro dans sa jeunesse pour participer à l'assaut de la caserne de la Moncada en juillet 1953, acte fondateur du castrisme, avant de rompre ensuite une fois la victoire obtenue par les armes en 1959.

'C'est là qu'a commencé ce que nous appelons la 'grande trahison'', avait-il déclaré en 2003 dans un entretien avec l'AFP à propos du virage marxiste-léniniste de Fidel Castro après 1959.

Ambassadeur de Cuba à Bruxelles de 1960 à 1964, il est emprisonné une première fois par le régime de 1966 à 1969, sous l'accusation de trahison, avant d'être de nouveau jeté en prison de 1982 à 1988, accusé cette fois de 'tentative de sortie illégale du territoire'

Photo: Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés