Derniers sondages: duel Sarkozy-Royal au second tour

Selon CSA, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal reculent chacun d'un demi-point dans les intentions de vote du premier tour à respectivement 26,5% et 25,5%, tandis que Jean-Marie Le Pen, en hausse de 0,5 point à 16,5%, passe devant le centriste François Bayrou, qui cède un point à 16%.

(afp) Le favori de droite Nicolas Sarkozy et la candidate socialiste Ségolène Royal étaient en tête des derniers sondages autorisés avant le premier tour de la présidentielle dimanche, alors qu'un institut plaçait le dirigeant d'extrême droite Jean-Marie Le Pen en 3ème position.

Selon CSA, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal reculent chacun d'un demi-point dans les intentions de vote du premier tour à respectivement 26,5% et 25,5%, tandis que Jean-Marie Le Pen, en hausse de 0,5 point à 16,5%, passe devant le centriste François Bayrou, qui cède un point à 16%.

Depuis environ deux mois, le candidat centriste devançait le candidat d'extrême droite, qui avait provoqué un séisme politique en 2002 en se qualifiant pour le second tour la présidentielle.

Au deuxième tour de scrutin, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont toujours à égalité 50-50, selon CSA, qui avait déjà donné ce score dans un précédent sondage.

Selon Ipsos, Sarkozy est stable à 30% et Ségolène Royal gagne 0,5 point à 23,5%. Pour cet institut, le troisième homme reste François Bayrou, qui recule d'un point à 17%. Quant à Jean-Marie Le Pen, il obtient 13,5% (+0,5).

Au second tour de scrutin, Nicolas Sarkozy l'emporterait avec 53,5% des voix (=) face à Ségolène Royal, créditée de 46,5% (=).

Pour BVA, Nicolas Sarkozy est stable avec 29% d'intentions de vote devant Ségolène Royal qui gagne un point à 26%, et François Bayrou qui en gagne 2 à 17%. Jean-Marie Le Pen baisse d'un demi-point, à 12,5% d'intentions de vote.

Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait sur Ségolène Royal avec 52% (-1) des suffrages contre 48% (+1).

Selon ces trois instituts, aucun des huit autres candidats ne dépasse les 5%, score obtenu par Olivier Besancenot de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR).

Il s'agit des derniers sondages publiés avant la fin officielle de la campagne vendredi à minuit, heure à partir de laquelle toute publication d'enquête d'opinion et toute tenue de meeting politique sont interdites.

Publicité
Publicité

Echo Connect