Eiffage rejette l'OPE de Sacyr et porte plainte pour "irrégularités"

Le conseil d'administration du groupe de BTP français Eiffage, réuni lundi, a rejeté "à l'unanimité" le projet d'offre déposé par le groupe espagnol Sacyr et décidé de porter plainte pour "irrégularités résultant de l'action de concert" entre actionnaires espagnols.

(afp) Estimant que le projet d'OPE déposé jeudi par Sacyr "ne satisfait pas aux dispositions législatives et réglementaires qui lui sont applicables", le conseil d'administration demande qu'une offre "conforme soit proposée aux actionnaires d'Eiffage, en considération de laquelle le conseil se déterminera sur son intérêt", précise le groupe dans un communiqué.

Il estime que le groupe espagnol doit déposer une offre publique obligatoire (OPA) "inconditionnelle et libellée à un prix au moins égal au prix d'acquisition le plus élevé payé par l'un quelconque des actionnaires de concert, soit à la connaissance d'Eiffage 129,3 euros par action", conformément au règlement général de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Elle doit "nécessairement comporter une option payée intégralement en numéraire du fait de l'acquisition en numéraire, au cours des douze derniers mois, de plus de 5% du capital d'Eiffage par les actionnaires agissant de concert", ajoute-t-il.

Le conseil d'administration a également demandé que "soient tirées les conséquences des irrégularités résultant de l'action de concert mise à jour lors de l'assemblée générale du 18 avril dernier et n'ayant fait l'objet d'aucune déclaration de franchissement de seuil préalable".

Consécutivement, Eiffage a décidé de déposer plainte avec constitution de partie civile et a été informée par Eiffaime, structure regroupant les actions de cadres d'Eiffage, "que cette dernière entendait initier une démarche similaire", précise le texte.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect