Publicité

Escalade de la violence au Proche-orient

L'Irak connaît ces derniers jours des violences confessionnelles sans précédent qui ont coûté la vie à des dizaines de personnes, tandis que l'enlèvement spectaculaire de deux soldats israéliens par le Hezbollah libanais suscite l'inquiétude des pays occidentaux, mais soulève l'admiration des islamistes arabes.

(l'écho avec afp) - Trente-quatre Irakiens ont été tués aujourd'hui dans des violences, dont 22 Arabes et Kurdes chiites enlevés et exécutés par balle dans la région de Moqdadiyah, à 100 km au nord de Bagdad.

"Il s'agit de chiites enlevés le matin même", a affirmé une source militaire irakienne, selon laquelle l'armée a mené une opération sur la base d'informations dans le village de Ziham, dans les faubourgs nord-est de Moqdadiyah et a découvert les corps dans un terrain vague. La plupart avaient les yeux bandés, les mains liées derrière le dos et avaient été abattus d'une balle dans la tête.

A Baaqouba, chef-lieu de la province de Diyala à 60 km au nord de Bagdad, et sa région proche, trois civils, dont un enfant de 13 ans, ont été tués par des hommes armés dans des attaques séparées, selon la police. Neuf personnes ont été tuées et de nombreuses blessées dans deux attentats mercredi matin à Bagdad, dont sept devant un restaurant de la ville.

A Bagdad-Jadida, dans l'est de la capitale, un kamikaze à pied s'est fait exploser devant un restaurant, faisant sept morts et 20 blessés, a indiqué une source de sécurité. Deux personnes sont mortes, en outre, dans un attentat à la voiture piégée contre une patrouille de la police dans le nord de Bagdad et plus précisément dans le quartier sunnite d'Adhamiya, selon une autre source. La veille, trois restaurants avaient été pris pour cible à Bagdad dans des attentats qui ont fait sept tués et 25 blessés.

Au Liban, le Hezbollah a capturé mercredi deux soldats israéliens à la frontière israélo-libanaise, pour les échanger, selon lui, contre des détenus dans les prisons israéliennes. L'Etat hébreu a riposté en lançant une offensive d'envergure au Liban sud, à l'aide de son aviation, de son artillerie et de sa marine de guerre. Deux civils libanais ont été tués et cinq autres blessés dans des bombardements israéliens dans cette zone, selon la police libanaise.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés