ETA revendique l'assassinat de trois policiers espagnols

©AFP

L'organisation séparatiste basque espagnole ETA a revendiqué dimanche matin dans un communiqué plusieurs attentats, dont deux qui ont coûté la vie à deux gardes civils d'une part et à un inspecteur de police, qualifié de "tortionnaire", d'autre part.

(afp) - ETA revendique l'attentat à la bombe-ventouse qui a tué l'inspecteur Eduardo Puelles le 19 juin dans la localité basque d'Arrigorriaga.

Elle affirme également être l'auteur d'un autre attentat à la bombe-ventouse, dans lequel deux gardes civils avaient trouvé la mort devant leur caserne de Palma, dans l'île de Majorque (Baléares) le 30 juillet.

L'organisation armée estime dans son texte que l'inspecteur Puelles était le "chef des opérations de police contre de nombreux militants +arbetzales+ (indépendantistes, ndlr) de gauche et contre de jeunes indépendantistes au cours de la dernière décennie, ainsi que coordonnateur de différentes opérations contre ETA".
"Parfois, comme tortionnaire le plus expérimenté et méprisable du commissariat, tantôt dans le rôle du +bon flic+, il a aussi été responsable des pressions sur des militants indépendantistes pour qu'ils collaborent, via des menaces", affirme ETA.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés