Ethiopie sous les eaux: 211 morts, des centaines de disparus

Au moins 211 personnes ont été tuées et plusieurs centaines sont encore portées disparues après les inondations ayant frappé le 6 août la ville de Dire Dawa et ses environs, dans l'est de l'Ethiopie, selon un dernier bilan annoncé mercredi par la police.

(afp) "Hier (mardi), l'armée et la police ont retrouvé 11 corps et les ont transporté à l'hôpital (...). Cela porte le bilan à 211 morts selon nos chiffres", a déclaré mercredi à la presse l'inspecteur de police Beniam Fikru, ajoutant que le nombre des disparus était d'au moins 300. Mais l'inspecteur a averti que ce bilan pourrait être plus élevé. "Ce bilan ne recense que les victimes dont la mort a été confirmée à l'hôpital et par la police. Il ne comprend pas les victimes qui ont été enterrées par leurs familles et qui n'ont pas été transportées à l'hôpital", a-t-il précisé. Un précédent bilan de source policière mardi faisait état d'au moins 200 morts et quelque 10.000 déplacés, qui sont actuellement logés dans des écoles ou des bâtiments gouvernementaux de Dire Dawa, ville située à environ 500 km à l'est d'Addis Abeba. Mardi, la Croix-Rouge éthiopienne avait annoncé que le bilan des morts était d'entre 210 et 215. "Les recherches continuent aujourd'hui (mercredi) pour trouver de nouveaux corps, toujours jusqu'à 30 à 40 km en aval des rivières et dans certaines parties de leurs lits", a précisé l'inspecteur. Ces inondations ont été provoquées par le débordement dimanche vers 02H00 locales (23H00 GMT samedi) des rivières Dechatu et Dire Dawa traversant Dire Dawa, après des pluies torrentielles qui ont duré plus d'une heure et demie. La saison des pluies va de juin à septembre en Ethiopie. Le sud et l'est de l'Ethiopie ont été frappés plusieurs fois ces dernières années par des inondations dramatiques.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés