Grippe aviaire: présence du H5N1 confirmée dans la région de Moscou

La présence du virus de la grippe aviaire de type H5N1, susceptible d'être dangereux pour l'homme, a été constatée parmi les oiseaux morts ces derniers jours dans la région de Moscou, ont annoncé samedi à l'AFP les services vétérinaires de Russie.

(belga) 'Nous venons de recevoir les résultats des laboratoires', a déclaré par téléphone le porte-parole du Service de contrôle vétérinaire, Alexeï Alexeenko, répondant 'oui' à la question de savoir s'il s'agissait du H5N1.

'A ce stade de nos connaissances, il est avant tout dangereux pour les oiseaux', a précisé le porte-parole, ajoutant que 'le sous-type précis dans cette série des virus H5N1 (serait) connu dimanche soir'.

'Il peut s'agir de celui semblable au virus qui existe en Asie, à Hong Kong par exemple, ou bien tout simplement de celui constaté à Saint-Pétersbourg', a-t-il ajouté.

La souche asiatique du H5N1 peut se transmettre de l'animal à l'homme, par les contacts avec les volailles infectées.

Le virus H5N1 a décimé des millions de volailles en Asie, en Europe et en Afrique. Il a causé la mort de 165 personnes au moins à ce jour.

La présence du virus de la grippe aviaire a été constatée vendredi dans deux exploitations agricoles de la région de Moscou tandis que samedi une troisième exploitation, où 44 oiseaux sont morts, était soupçonnée par les autorités d'être elle aussi infectée.

Selon les responsables russes cités par les médias, dans les trois cas les exploitants avaient acheté des oiseaux sur un marché de Moscou spécialisé dans les animaux de basse-cour et de compagnie situé à la sortie de la capitale.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés