Incursion de l'armée israélienne dans le nord de la bande de Gaza

Des soldats et des blindés israéliens ont pénétré lundi à l'aube dans un secteur du nord de la bande de Gaza pour la première fois depuis l'enlèvement par des groupes palestiniens d'un soldat israélien, le 25 juin, a indiqué un porte-parole de l'armée.

(afp) "Il s'agit d'une opération limitée dans son ampleur destinée à permettre à nos troupes notamment à nos unités de génie de détecter d'éventuels tunnels et des engins piégés près de la clôture de sécurité", qui sépare la bande de Gaza du territoire israélien, a ajouté le porte-parole.

Selon des témoins 25 chars ont pénétré dans le nord de la bande de Gaza, ainsi que des bulldozers.

L'armée israélienne mène depuis le 28 juin une opération surnommée "pluie d'été" dans la bande de Gaza en vue de libérer un soldat enlevé trois jours plus tôt en territoire israélien à la lisière de la bande de Gaza par des groupes armés palestiniens.

Des unités de l'armée israélienne occupe depuis la semaine dernière un secteur situé dans le sud de la bande de Gaza dans la zone de l'aéroport de Dahaniya.

Plusieurs milliers de soldats et des dizaines de blindés ont été déployés à quelques centaines de mètres de mètres du nord de la bande de Gaza dans l'attente d'un feu vert du gouvernement en vue d'une éventuelle réoccupation de ce secteur d'où sont tirées la plupart des roquettes palestiniennes vers le sud d'Israël.

Sur le terrain, Israël a continué à lancer des opérations "ponctuelles". Dans la nuit de dimanche lundi, de nouveaux raids aériens israéliens ont visé des locaux et un dépôts de fabrication de roquettes des Brigades des Martyrs d'Al Aqsa, un groupe armé lié au Fatah, le parti du président Mahmoud Abbas dans la ville de Gaza et à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, selon une porte-parole israélienne.

Pour leur part, des sources sécuritaires et médicales palestiniennes ont indiqué que quatre Palestiniens avaient été blessés dans la nuit de dimanche à lundi dans un raid aérien israélien contre un bureau du mouvement islamiste Hamas à Gaza et des tirs d'obus dans le nord de la bande de Gaza.

La branche armée du Hamas a mis en garde dimanche Israël contre des représailles sur les infrastructures et bâtiments gouvernementaux si la campagne de raids aériens se poursuivait, quelques heures après un raid aérien contre les bureaux du Premier ministre Ismaïl Haniyeh, issu de ce mouvement.

Le chef du service de sécurité intérieure israélien Shin Beth, Youval Diskin a pour sa part estimé que la crise actuelle pourrait durer plusieurs mois.

Par ailleurs, trois Palestiniens armés ont été tués par l'armée israélienne alors qu'ils s'approchaient de soldats postés à Dahaniya. Selon une porte-parole de l'armée, deux d'entre eux portaient des ceintures d'explosifs.

En Cisjordanie, cinq Palestiniens ont été blessés, dont un grièvement, lors d'une opération menée à Naplouse par l'armée israélienne pour arrêter un activiste des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa.

(photo : belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés