Irak: hausse de 15% du nombre de tués en mars

Le nombre de civils, militaires et policiers tués au mois de mars en Irak s'est élevé à 2.078, soit une hausse de 15,06% par rapport au mois de février, a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

(afp) 1.869 civils, 165 policiers et 44 soldats ont péri en mars pour un total de 2.078 morts, selon le bilan du ministère de la Défense qui affirme prendre en compte les chiffres de son ministère ainsi que de ceux du ministère de la Santé et de l'Intérieur. Au mois de de février, 1.646 civils, 131 policiers et 29 soldats avaient perdu la vie pour un total de 1.806 personnes tuées. En moyenne, 67 personnes ont été tuées chaque jour en mars contre 64 en février (28 jours). Ces violences ont fait également en mars 2.719 blessées parmi les civils contre 1.992 en février. Toujours selon le ministère de la Défense, le nombre de "terroristes" présumés tués est en revanche en baisse passant de 586 en février à 481 en mars. Toutefois, le nombre d'arrestations de "terroristes et suspects" connaît une hausse vertigineuse passant de 1.921 en février à 5.664 en mars. Cette hausse dans les violences en Irak a été enregistrée en dépit d'un plan de sécurité, lancé le 14 février pour sécuriser Bagdad ravagée par les violences, qui ont fait 16.000 morts en 2006 selon les Nations Unies. Quelque 90.000 membres des forces de sécurité irakiens et soldats américains devaient être déployés dans la capitale pour enrayer ces violences, en grande partie confessionnelles.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect