Iran: les événements des dernières 24 heures

Mahmoud Ahmadinejad

Voici les événements des dernières 24 heures en Iran, où le président sortant Mahmoud Ahmadinejad est confronté, depuis sa réélection le 12 juin, à une vague de contestation des partisans de son principal rival, Mir Hossein Moussavi.

(afp)
MARDI 23:

  • Le Conseil des Gardiens de la constitution exclut une annulation du scrutin présidentiel. Un délai supplémentaire de cinq jours est accordé par le Guide de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, pour examiner les plaintes pour fraude électorale.
  • Le président et le nouveau gouvernement iraniens prêteront serment entre le 26 juillet et le 19 août.
  • Le camp de Mir Hossein Moussavi étaie dans un rapport ses soupçons sur des irrégularités dans le scrutin. "Des bulletins de vote ont été imprimés le soir de l'élection sans avoir de numéro de série, ce qui est sans précédent dans l'histoire du pays", souligne notamment le rapport.
  • La France convoque pour la deuxième fois depuis le 15 juin, l'ambassadeur d'Iran à Paris, pour lui signifier sa "forte préoccupation".
  • Le ministère de l'Intérieur appelle Moussavi à "respecter la loi et le vote du peuple".
  • Le président américain Barack Obama condamne la répression des manifestations et rejette les accusations iraniennes d'ingérence, lors d'une conférence de presse. Il appelle Téhéran à "gouverner par le consensus et non par la force".
  • La condamnation des violences par M. Obama s'ajoute à celles du Haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Javier Solana, de l'Italie et Israël.

MERCREDI 24:

  • Le candidat conservateur à l'élection présidentielle Mohsen Rezaï retire sa plainte pour irrégularités.
  • Les autorités ont arrêté quelque 25 journalistes et membres du personnel du quotidien Kalemeh Sabz, le journal de Moussavi. La police affirme que des "documents prouvant l'existence d'un complot contre la sécurité nationale" y ont été trouvés
  • Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva estime peu probable l'existence de fraudes lors de l'élection présidentielle et appelle au dialogue.
  • Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki confirme qu'il ne se rendra pas en Italie pour une réunion sur l'Afghanistan en marge d'une rencontre du G8 à Trieste, du 25 au 27 juin Il annonce également que Téhéran envisage de réduire le niveau de ses relations avec la Grande-Bretagne.
  • M. Khamenei déclare que les autorités ne "céderont pas" à la force face aux manifestants.
  • Le ministre iranien de l'Intérieur Sadegh Massoulies accuse les "émeutiers" d'avoir reçu des fonds de la CIA américaine et de l'opposition en exil.
  • Zahra Rahnavard, l'épouse de M. Moussavi, demande la libération des personnes arrêtées ces derniers jours.
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés