Israël arrête le vice-Premier ministre palestinien

Les autorités israéliennes ont arrêté le vice-Premier ministre palestinien, Nasser al Chaer, un haut dirigeant du Hamas, ont annoncé samedi sa femme et deux députés palestiniens.

Une vingtaine de parlementaires du Hamas et plusieurs membres du gouvernement ont été arrêtés depuis l'enlèvement, en juin, du caporal israélien Gilad Shalit par des activistes palestiniens. Un porte-parole de Tsahal a confirmé l'interpellation de Chaer, "en raison de son appartenance à une organisation terroriste". Le Premier ministre palestinien a condamné l'arrestation. "Israël cherche à saper le système politique palestinien et à créer des obstacles pour le gouvernement et la population. C'est du chantage, mais nous sommes décidés à poursuivre notre marche", a déclaré Ismaïl Haniyeh. Principal négociateur palestinien, Saëb Erekat a lui aussi dénoncé cette arrestation en affirmant qu'elle compliquait les efforts du président palestinien Mahmoud Abbas en vue de la formation d'un gouvernement d'union nationale. L'interpellation s'est produite à l'aube au domicile d'Al Chaer, à Ramallah, à en croire sa femme, Houda al Chaer. "Plusieurs jeeps ont entouré la maison avant l'aube", a-t-elle dit, avant que des militaires ne se présentent. L'un d'eux a dit: "'Pardon madame, mais votre mari doit nous suivre'", a-t-elle dit. "Il l'ont laissé dire au revoir à nos quatre enfants". Par ailleurs, un soldat israélien a été tué par un activiste palestinien en Cisjordanie, près de la colonie juive de Beqaot, voisine de Naplouse, a fait savoir Tsahal. La fusillade n'a pas été revendiquée jusqu'à présent.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés