Publicité
Publicité

Italie : le sabotage d'une raffinerie provoque une marée noire

Illustration : marée noire au Texas (Etats-Unis). ©Photo News

Le déversement de quelque 1000 m³ de pétrole dans un affluent du Pô menace de polluer le plus grand fleuve de la péninsule italienne. Un acte de malveillance serait à l'origine de la catastrophe écologique.

(AFP) - Un sabotage dans une ex-raffinerie près de Monza, au nord de Milan, a entraîné mardi le déversement de tonnes de pétrole dans le Lambro, un affluent du Pô, provoquant une marée noire qui risque d'atteindre le plus grand fleuve d'Italie, ont indiqué mercredi les autorités.

"La nappe de pétrole est partie de Monza, a traversé la région de Milan et se trouve maintenant dans la zone de Lodi", a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'Agence régionale lombarde pour la protection de l'environnement (ARPA), Monia Maccarini.

"La quantité de pétrole déversée s'élève à au moins 1.000 m3, mais elle est probablement beaucoup plus importante", a-t-elle indiqué, précisant que la coordination des opérations pour endiguer la marée noire avait été confiée à la Protection civile. Une unité de crise a également été mise place à la préfecture de Milan.

Des centaines d'animaux, notamment des oiseaux, sont déjà morts, englués par la nappe de pétrole à l'odeur nauséabonde, longue de plusieurs kilomètres.

Un acte de malveillance serait à l'origine de cette catastrophe écologique: c'est vers quatre heures du matin mardi que les vannes du dépôt de l'ex-raffinerie Lombardi Petroli à Villasanta, près de Monza, ont été ouvertes.

Plusieurs tentatives pour élever des digues et entraver l'avancée du pétrole ont déjà été effectuées, mais jusqu'à présent sans succès.

Legambiente, la principale association italienne de défense de l'environnement, a qualifié cette catastrophe de "désastre écologique sans précédent pour l'écosystème du Lambro, qui en payera les conséquences pendant longtemps".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés