Japon: le climat des affaires est assombri par coûts d'approvisionnement

Les entreprises japonaises affichent un sentiment mitigé sur l'environnement des affaires, inquiètes de l'impact sur leurs comptes des variations de coûts des matières premières, selon les résultats d'une enquête trimestrielle réalisée par le gouvernement.

(afp) Pour le deuxième trimestre consécutif depuis le début de l'année, le nombre des entreprises optimistes quant à l'évolution de l'environnement économique a fléchi, l'indice calculé par le gouvernement s'établissant à +1,8 pour la période avril-juin, contre +6,1 au cours du premier trimestre. Cet indice est calculé en soustrayant le pourcentage des entreprises qui font état d'une détérioration du climat des affaires de celles qui ressentent une amélioration. Un chiffre positif montre que le nombre d'entreprises qui jugent que les choses vont mieux est supérieur à celles qui pensent le contraire. Ce déclin de l'optimisme des entreprises japonaises résulte des incertitudes liées aux variations de coûts d'approvisionnement, et notamment de la flambée des cours du pétrole, selon le ministère des Finances. Toutefois, les fondamentaux des entreprises --à en juger par leurs projets d'investissements et leurs prévisions financières-- restent solides, souligne le gouvernement dont l'avis est partagé par la plupart des analystes. Pour les prochains mois, le ministère des Finances prévoit d'ailleurs un net rebond de cet indice trimestriel établi grâce à une enquête effectuée auprès de 15.048 entreprises. Il devrait selon lui s'établir à +13,6 pour la période de juillet à septembre et à +12,0 pour le dernier trimestre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés