Joe Biden apôtre de l'anti-terrorisme

Première visite des plus hautes autorités américaines aux instances européennes, ici aux côtés du Président du Conseil européen et du Président de la Commission.

Le vice-président américain Joe Biden, a plaidé au Parlement européen de Bruxelles en faveur du controversé programme Swift d'utilisation par les Etats-Unis des données bancaires européennes dans la lutte contre le terrorisme.

(Belga) "Les Etats-Unis accordent beaucoup d'importance à la protection de la vie privée", a-t-il souligné devant les eurodéputés, lors de la première visite d'un président ou d'un vice-président américain dans l'hémicycle depuis 25 ans.
Le Parlement européen retient à nouveau l'attention de la première puissance mondiale depuis février, lorsque les eurodéputés ont rejeté le premier projet Swift négocié par les Etats membres, estimant que les données personnelles des citoyens n'étaient pas suffisamment protégées.
Ce projet doit permettre au Trésor américain d'accéder aux données bancaires de la société Swift, dont le siège est en Belgique, et qui gère les informations -- titulaires et numéros de compte, origine et destination des virements -- de 8.000 institutions et banques dans plus de 200 pays.
Joe Biden est venu à Bruxelles pour tenter de convaincre les députés européens de soutenir un nouvel accord.
Il a également insisté sur la persistance de la menace terroriste, estimant que le choix entre sécurité et droits fondamentaux n'en était pas un, étant donné que l'objectif des réseaux terroristes internationaux est précisément de modifier les valeurs du monde libre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés