Publicité

Kodak va supprimer 3.000 emplois de plus que prévu, jusqu'à 30.000 au total

Le groupe d'imagerie américain Eastman Kodak a annoncé jeudi qu'il allait supprimer 3.000 emplois de plus que ce qu'il avait initialement prévu et que le nombre total pourrait aller jusqu'à 30.000 emplois dans le cadre de son plan de restructuration engagé il y a trois ans.

(afp) "Le groupe s'attend maintenant à ce que le total des réductions d'emplois se situe entre 28.000 et 30.000", a indiqué Kodak dans un communiqué, précisant que les charges financières inscrites pour les financer seraient de l'ordre de 3,6 à 3,8 milliards de dollars.

Kodak a précisé qu'il employait 49.000 personnes dans le monde à la fin 2006.

Kodak avait annoncé son plan de restructuration en janvier 2004 pour s'adapter à l'évolution du grand public vers la photographie numérique, et il l'a plusieurs fois ajusté depuis.

Les derniers chiffres de suppressions d'emplois annoncés en août faisaient état de 25.000 à 27.000 postes et de charges allant de 3 à 3,4 milliards de dollars.

Le groupe a précisé jeudi qu'il avait supprimé 23.400 emplois depuis janvier 2004 et inscrit des charges totalisant 2,7 milliards de dollars. Pour le seul quatrième trimestre de 2006, le groupe a procédé à 1.200 suppressions d'emplois.

"Le groupe espère que ces mesures lui permettront de boucler son vaste programme de restructuration d'ici la fin de 2007", a précisé Kodak dans un communiqué.

Ce plan devrait permettre à Kodak de viser une marge brut "de 28 à 29%" en 2009, selon le communiqué.

Pour 2007, la société compte générer des flux de trésorerie de l'ordre de 100 à 200 millions de dollars, et il table sur une croissance de 3 à 5% de ses recettes provenant des activités dans le numérique.

"Nous entrons dans la dernière année de notre plan de restructuration et nous comptons terminer la restructuration de nos opérations traditionnelles, réduire la dette, et affiner notre structure de coûts pour jeter les bases d'une croissance durable et solide", a assuré Frank Sklarsky, le directeur financier du groupe.

Kodak a accusé une perte de 601 millions de dollars sur l'ensemble de l'année 2006, en raison des charges liées à son programme de restructuration, mais il est revenu aux bénéfices au quatrième trimestre.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés