Publicité

L'AIE souligne l'urgence d'une "action globale"

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a souligné vendredi l'urgence d'une "action globale" pour lutter contre le réchauffement climatique après la publication du rapport du Giec.

(afp) L'Agence remarque qu'avec les politiques actuelles, "les émissions globales (de gaz à effet de serre) vont augmenter de 50% d'ici 2030 et plus que doubler d'ici 2050". Mais elle souligne que "si nous agissons maintenant, ce modèle de développement non durable et dangereux peut être modifié". L'amélioration de l'efficacité énergétique dans les secteurs les plus énergivores - le bâtiment, les transports et l'industrie - "doit être la priorité", indique l'AIE.

L'agence estime ainsi que "10% de la consommation énergétique mondiale - l'équivalent de la consommation d'énergie d'un pays comme la Chine - pourrait être économisé d'ici 2030", en ayant recours aux technologies existantes actuellement. Cependant, souligne l'AIE, "pour assurer un développement durable sur le long terme, il faut diversifier les sources d'énergie et réduire très fortement les émissions de CO2 pour atténuer le réchauffement climatique".

Le 4è rapport scientifique du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat publié vendredi à Paris souligne que les émissions de gaz à effet de serre dues à l'activité humaine causeront de graves dérèglements climatiques, avec un réchauffement jusqu'à 6,4°C d'ici la fin du siècle et une hausse du niveau des mers jusqu'à 59 cm.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés