L'ambassade américaine en Serbie incendiée

©AFP

Un groupe de manifestants à provoqué jeudi soir un incendie à l'ambassade des Etats-Unis lors d'affrontements avec la police après un rassemblement de masse à Belgrade pour protester contre l'indépendance du Kosovo. Plus de 150.000 manifestants, venus de diverses villes de Serbie, ont rapidement transformé la grande place, face au Parlement, en un champ multicolore ou dominait le rouge, le bleu et le blanc, les couleurs nationales serbes.

(afp) - Un groupe de manifestants à provoqué jeudi soir un incendie à l'ambassade des Etats-Unis lors d'affrontements avec la police après un rassemblement de masse à Belgrade pour protester contre l'indépendance du Kosovo.

Les pompiers arrivés ont pu maîtriser l'incendie tandis qu'une série d'incidents violents devant plusieurs ambassades de pays occidentaux ont fait au total une trentaine de blessés dont quinze policiers, selon l'agence de presse indépendante Beta, citant des sources hospitalières.

Les incidents se sont propagés dans le centre de Belgrade où d'importantes forces de la police anti-émeutes et de la gendarmerie affrontaient des hooligans.

La police a utilisé d'importantes quantités de gaz lacrymogène dont l'odeur se propageait dans tout le centre de la capitale serbe.

Le président serbe Boris Tadic, en visite jeudi en Roumanie, a lancé un appel au calme, demandant "l'arrêt immédiat des violences et des attaques contre les ambassades", a rapporté la télévision B92.

Après le rassemblement devant le Parlement, des manifestants, des hooligans pour la plupart, se sont rendus devant l'ambassade des Etats-Unis et ont réussi à pénétrer à l'intérieur alors qu'elle était inoccupée. La police, au moment de cette intrusion n'était pas visible à proximité de l'ambassade, a constaté l'AFP.

Au moins dix véhicules blindés de la police et plusieurs dizaines de policiers anti-émeutes sont arrivés sur place pour disperser les manifestants, utilisant des gaz lacrymogènes. Une dizaine de manifestants ont été appréhendés.

"Il y a un certain nombre de ressortissants serbes (...) dans une partie de l'enceinte de l'ambassade, dans la zone consulaire", a indiqué à Washington le porte-parole du département d'Etat, Sean McCormack. Il a précisé avoir demandé aux autorités serbes d'assurer la sécurité de l'ambassade américaine.

Des incidents ont aussi eu lieu près de l'ambassade de Croatie et sur l'une des places principales de la capitale, la place Slavija, où des manifestants ont incendié un restaurant McDonald's, lancé des torches et brisé des vitres.

Trois policiers ont été blessés dans d'autres heurts avec des protestataires.

Devant l'ambassade d'Allemagne, la guérite des policiers qui gardent le bâtiment a été incendiée par des manifestants tandis qu'une automobile était en flammes en face de l'ambassade du Canada.

Des manifestants s'en sont également pris à une guérite de police devant l'ambassade de Grande-Bretagne.

La plupart des ambassades sont situées dans le même périmètre, sur l'avenue Kneza Milosa, l'une des principales artères de la capitale serbe.

Ces incidents sont intervenus après un rassemblement de plus 150.000 personnes devant le Parlement pour protester contre l'indépendance du Kosovo.

Alors que des dizaines de milliers de manifestants se sont rendus devant la cathédrale Saint Sava pour assister, dans le calme, à une messe pour le Kosovo, des groupes de manifestants dans le centre ville s'employaient à dévaster magasins, kiosques dans le centre ville.

Un magasin en face du bureau de l'AFP a été dévasté par une vingtaine de hooligans, sous les yeux des journalistes.

De violentes manifestations ont déjà eu lieu devant l'ambassade américaine contre laquelle des pierres et des torches avaient été jetés après la proclamation de l'indépendance du Kosovo par les leaders kosovars dimanche dernier.

Les Etats-Unis ont été la première puissance à reconnaître le nouvel Etat kosovar et les dirigeants serbes considèrent Washington comme le principal instigateur de l'indépendance.

Des manifestations avaient également eu lieu devant l'ambassade de Slovénie, l'ancienne république yougoslave, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés