L'aviation israélienne vise les bureaux du Hezbollah

L'aviation israélienne a bombardé vendredi pour la deuxième fois la banlieue sud de Beyrouth, où se trouve le quartier général du Hezbollah, a annoncé la télévision du mouvement chiite, al-Manar.

Un Libanais regarde les dégâts à l'aéroport de Beyrouth - Photo Belga

(afp) - "Des avions israéliens ont bombardé en fin d'après-midi le quartier de Haret Hreik", qui abrite plusieurs bureaux du Hezbollah, dont celui de son chef, cheikh Hassan Nasrallah, selon al-Manar.

Dans un autre bulletin, al-Manar a précisé que les avions israéliens ont bombardé un appartement jouxtant le bâtiment de la radio du Hezbollah.

Un incendie s'est déclaré dans l'appartement atteint et d'épais nuages noirs se dégageaient d'une des fenêtres.

La chasse israélienne avait bombardé une première fois vendredi à l'aube la banlieue sud de Beyrouth, blessant "au moins cinquante civils", selon un bilan de la police libanaise.

Elle avait notamment visé un quartier où se trouve le siège du commandement du Hezbollah, de même que plusieurs ponts dont certains ont été détruits dans le secteur, après un survol intensif de la capitale libanaise.

Au total, les raids israéliens ont fait 62 tués et 150 blessés dans la population civile depuis mercredi, date du déclenchement des opérations israéliennes contre le Liban.

Une centaine de roquettes vendredi tirée sur le nord d'Israël

Une centaine de roquettes, tirées depuis le sud du Liban, se sont abattues vendredi sur le nord d'Israël provoquant l'hospitalisation de 44 personnes, la plupart en état de choc, a-t-on appris de source militaire.

Ces roquettes ont touché une quinzaine de localités le long de la frontière avec le Liban, a-t-on précisé de même source. Plusieurs maisons ont été endommagées et des explosions ont provoqué des incendies.

Une salve de plusieurs roquettes est tombée sur la ville de Safed faisant un blessé grave, avait indiqué plus tôt une autre source militaire israélienne.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés