L'ETA place à nouveau des bombes à Majorque

©REUTERS

Deux bombes de faible puissance ont explosé dimanche dans deux restaurants de Palma de Majorque (archipel des Baléares), sans faire de victimes, après un appel d'avertissement de l'organisation séparatiste basque ETA.

(afp) - La première bombe a explosé dans les toilettes pour dames du restaurant La Rigoletta, à Palma de Majorque et la police avait délimité un important cordon de sécurité.

La préfecture n'a pas de détails sur la deuxième explosion.

Les restaurants où ont lieu les explosions avaient été évacués, et les forces de l'ordre ont déployé un important cordon de sécurité.

Le 30 juillet, une bombe avait tué deux gardes civils dans une ville proche de Majorque. L'ETA a revendiqué cet attentat dans la nuit de samedi à dimanche.

Une gigantesque chasse à l'homme avait été organisée pour tenter de retrouver les responsables. Environ 1.600 membres des forces de l'ordre avaient tenté en vain de retrouver les auteurs de l'attentat, et l'île avait même été coupée du monde pendant quelques heures.

Les policiers s'interrogent sur le fait de savoir si les poseurs de bombes du 30 juillet avaient quitté l'île.
L'ETA, fondée il y a 50 ans, le 31 juillet 1959, est tenue pour responsable de la mort de 828 personnes depuis son premier attentat meurtrier, le 7 juin 1968.
Considérée comme une organisation terroriste par l'UE et les Etats-Unis, elle a repris ses attentats à la mi-2007 après une trêve de 15 mois et des négociations avortées avec le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés