L'Iran va poursuivre son programme nucléaire "avec force"

L'Iran va poursuivre son programme nucléaire "avec force", a déclaré lundi le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a rapporté la télévision d'Etat. "Dans le dossier nucléaire et d'autres dossiers, avec l'aide de Dieu, de la patience et de l'effort, l'Iran poursuivra son chemin avec force et en recueillera les fruits", a dit la plus haute autorité de l'Etat.

(afp) Cette déclaration équivaut à un rejet de l'offre des grandes puissances visant à ce que l'Iran suspende son enrichissement d'uranium, et à laquelle il doit répondre formellement mardi. Ce rejet lui fait courir par ailleurs le risque de sanctions de l'Onu, mais le porte-parole de la diplomatie iranienne a exclu dimanche que Téhéran se plie à cette demande. "Les puissances oppressives et à leur tête les Etats-Unis craignent le développement des pays musulmans", a ajouté le numéro un iranien devant les participants iraniens étrangers à une conférence sur l'unité islamique, qui se déroule actuellement à Téhéran.

Après une conversation téléphonique avec Ali Larijani, responsable du dossier nucléaire iranien, le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère, Javier Solana, a déclaré dans un communiqué lundi que les deux parties étaient "ouvertes" à la poursuite des contacts sur le nucléaire iranien. "Cela a été une conversation constructive au cours de laquelle nous avons passé en revue différents aspects du programme nucléaire iranien", affirme le communiqué de M. Solana. "Nous nous sommes entendus sur notre ouverture, dans les circonstances appropriées, pour des contacts supplémentaires dans le but de rétablir la confiance dans la nature purement civile du programme nucléaire iranien", a ajouté M. Solana.

Le secrétaire général de l'Onu, Kofi Annan, a appelé dimanche l'Iran à donner une réponse positive à l'offre des grandes puissances pour suspendre son programme controversé d'enrichissement d'uranium. "Je suis content que la République islamique d'Iran ait annoncé qu'elle répondrait mardi à la proposition (de la Chine, la Russie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne) pour une solution globale à la crise nucléaire", a déclaré M. Annan dans un communiqué. "Je lance un appel au gouvernement iranien pour qu'il saisisse cette opportunité historique. La réponse de l'Iran, je suis confiant, sera positive, et constituera la base pour un accord final négocié", a-t-il ajouté. M. Annan a fait cette déclaration après que le porte-parole de la diplomatie iranienne, Hamid Reza Hassefi, eut exclu que Téhéran suspende son enrichissement d'uranium.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés