La Belgique apporterait environ un milliard d'euros

Ce prêt permettrait à la Belgique "d'acter une recette" puisque la Belgique emprunte moins cher que le taux auquel elle prêterait à la Grèce.

(belga) - La Belgique apporterait environ un milliard d'euros dans un éventuel prêt des pays de la zone euro de 30 milliards pour la Grèce, conformément à la contribution belge à la Banque centrale européenne (BCE).

Ce chiffre, calculé sur base des près de 3,6% de contributions de la Belgique à la BCE, est confirmé par le ministre des Finances Didier Reynders dans un entretien à paraître mardi dans le journal 'Le Soir'. Ce dernier rappelle par ailleurs que ce prêt permettra à la Belgique "d'acter une recette", puisque la Belgique emprunte moins cher que le taux auquel elle prêterait à la Grèce.

Les grandes lignes de l'accord sur l'aide à la Grèce ont été définies dimanche, mais des experts de la Commission européenne et du Fonds monétaire international (FMI) se réunissaient lundi encore pour le peaufiner.
Les pays de la zone euro partent d'une hypothèse de répartition de deux tiers de leur part pour un tiers de la part du FMI, a confirmé le porte-parole de la Commission en charge des Affaires économiques, Amadeu Altafaj Tardio. Cela signifierait que le FMI apporterait de son côté quelque 15 milliards d'euros.

Ces chiffres portent sur une aide sur la première année. La presse grecque chiffrait quant à elle à 80 milliards d'euros sur trois ans la somme totale qui pourrait être débloquée pour la Grèce, en combinant une aide éventuelle du FMI. Un chiffre que M. Altafaj Tardio qualifiait lundi de "pure spéculation".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés