La Maison Blanche espère un cessez-le-feu dans les jours prochains

La Maison Blanche a déclaré mercredi que les efforts diplomatiques au Conseil de sécurité et avec la France avaient produit suffisamment de "réels progrès" pour espérer une résolution réclamant un cessez-le-feu au Liban dans les jours à venir.

(afp) "Je crois qu'on peut parler de jours", a déclaré devant la presse le porte-parole de la Maison Blanche Tony Snow, même s'il a reconnu ne pouvoir dire si une telle résolution serait adoptée d'ici à la fin de la semaine ou au début de la suivante.

Ces propos confortent ceux de la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice qui a espéré qu'une telle résolution soit une question de "jours, pas de semaines". Ils divergent des déclarations mardi du vice-Premier ministre israélien Shimon Peres selon lesquels la durée du conflit pourrait encore se calculer en semaines.

"Il faut parfois un peu plus longtemps qu'on ne souhaiterait", a déclaré M. Snow.

Mais les diplomates américains "pensent qu'ils font de réels progrès, pas seulement au Conseil de sécurité, mais notamment dans leur coopération avec les Français", même si des différences de vues demeurent, a dit M. Snow.

Français et Américains ont divergé jusqu'alors sur l'enchaînement des événements qui doivent se produire au Liban pour que les hostilités cessent.

M. Snow a réaffirmé l'opposition américaine à un appel à un cessez-le-feu immédiat: "Un cessez-le-feu immédiat, sans garantie que les deux parties (libanaise et israélienne) vont coopérer, ce n'est pas un cessez-le-feu, c'est une illusion".

M. Snow a indiqué que Mme Rice aurait des entretiens avec George W. Bush au cours du week-end au ranch du président dans le Texas (sud) et qu'elle pourrait se rendre aux Nations unies la semaine prochaine.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés