Publicité

La Russie envisage de légaliser 5 millions de travailleurs étrangers

La Russie envisage de légaliser cinq millions de travailleurs étrangers afin de tenter de mettre un terme à une économie parallèle qui permet la sortie illégale de milliards de dollars chaque année hors du pays, ont annoncé vendredi de hauts responsables russes.

(afp) Les nouvelles mesures législatives, actuellement à l'étude par le gouvernement russe, consistent à porter le nombre d'étrangers légalement autorisés à travailler en Russie de l'ordre d'un million actuellement à six millions, a déclaré à la radio moscovite Echo, le chef du Service Fédéral du Travail et de l'Emploi Maxim Topiline.

"L'année prochaine, une fois qu'on aura reçu les réponses des personnes désireuses d'être légalisées, nous envisageons de mettre en place une structure permettant de remplir les quotas sur la base de la profession et de la qualification", a-t-il indiqué.

Sur 1,15 million d'étrangers travaillant légalement en Russie actuellement, 180.000 sont originaires de Chine, le reste provenant en majorité des pays de l'ex-Union Soviétique, a précisé Maxim Topiline. En 2005, il y avait 10,2 millions d'immigrés travaillant illégalement en Russie, a noté, pour sa part, le chef du Service Fédéral de l'Emigration Konstantin Romodanovsky à la radio.

Ce dernier a indiqué que près de 7,6 milliards d'euros (10 milliards de dollars) sont envoyés chaque année par les immigrés dans leur pays respectif. "Cet argent, a-t-il estimé, a été gagné, mais la Russie a le droit de recevoir un pourcentage sur les sommes quittant le pays, comme n'importe quel pays civilisé". Dans l'idéal, la Russie n'aurait pas besoin d'avoir des immigrés "si la productivité augmentait de 40%. Cela, c'est scénario optimal idéal", a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés