Le bombardement de Cana, un exemple de violations du droit international

Le bombardement meurtrier du village libanais de Cana le 30 juillet est "le reflet d'une tendance aux violations de la loi internationale" dans le conflit entre Israël et le Hezbollah, affirme le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, dans un rapport publié lundi.

(afp) M. Annan appelle de nouveau Israël et le Hezbollah à "respecter leurs obligations aux termes de la législation internationale", dans ce rapport préliminaire sur cette attaque qui avait causé la mort d'au moins 28 civils dont 16 enfants. "L'attaque sur Cana doit être vue dans le contexte plus large de ce qu'on peut considérer, sur la base des informations dont disposent les Nations unies, y compris des récits de témoins, comme une tendance aux violations de la législation internationale, incluant la législation humanitaire internationale et les principes internationaux des droits de l'Homme, dans le conflit actuel", affirme M. Annan dans ce rapport adressé au Conseil de sécurité.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés