Le Conseil de l'Europe "choqué et attristé"

(afp) - Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Terry Davis, s'est déclaré jeudi soir "choqué et attristé" par les violences qui ont suivi la manifestation contre la déclaration d'indépendance du Kosovo, à Belgrade.

"Je suis choqué et attristé par les violences qui ont suivi aujourd'hui la manifestation organisée contre la déclaration d'indépendance du Kosovo", déclare le secrétaire général qui demande aux autorités serbes de condamner "fermement et inconditionnellement" de tels actes.

"C'est un moment très difficile pour la Serbie et les gens ont le droit d'exprimer leurs sentiments, mais pacifiquement", estime le secrétaire général dans un communiqué publié au siège de l'organisation, à Strasbourg.

"Je suis convaincu que la grande majorité des Serbes sont opposés à la violence, mais ils sont pris en otages par une minorité de casseurs et de vandales dont les actes font grand tort à la réputation de la population serbe", ajoute Terry Davis.

"Dans le contexte de violence de ces derniers jours, les autorités serbes auraient dû fournir une sécurité adéquate et faire en sorte que les manifestations qu'elles ont organisées ne deviennent pas incontrôlables", ajoute le chef de l'organisation paneuropéenne.

"Le moins qu'elles puissent faire maintenant est de condamner fermement et inconditionnellement tous les actes de violence et de s'assurer qu'ils ne se répèteront pas", conclut le secrétaire général.

Plus de soixante dix personnes, selon un responsable du centre des urgences cité parla télévision B92, ont été blessées à l'issue d'un grand rassemblement organisé à Belgrade contre l'indépendance du Kosovo qui a dégénéré en violences dans le centre de la capitale serbe.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés