Le déficit commercial américain baisse à 58,4 milliards USD - 2

C'est une bonne surprise pour les analystes qui tablaient sur 60,5 milliards de dollars. Sur un mois le déficit a baissé de 0,7% et il est revenu à son plus bas niveau depuis novembre dernier.

(afp) Le déficit commercial des Etats-Unis a reculé à 58,4 milliards de dollars en février, soulagé notamment par la faiblesse des prix du pétrole, a indiqué vendredi le département du Commerce. De plus les chiffres du mois précédent ont été légèrement révisés à la baisse, à 58,9 milliards au lieu de 59,1 milliards annoncé initialement.

Les importations ont reculé de 1,7% à 182,4 milliards de dollars et les exportations ont baissé de 2,2% à 124 milliards.

La réduction du déséquilibre s'explique en grande partie par la balance pétrolière, qui a vu son déficit tomber au plus bas niveau depuis juin 2005 à 18,3 milliards de dollars.D'une part le prix à l'importation du brut est revenu au plus bas depuis décembre 2005, à 50,71 dollars le baril, et d'autre part les quantités importées ont été les plus faibles en quatre ans.Au total, le déficit depuis le début de l'année s'est établi à 117,3 milliards de dollars, contre 129,4 milliards un an auparavant.

S'ils continuent sur cette voie les Etats-Unis devraient pouvoir enrayer la spirale qui les a vu afficher record sur record chaque année.Ces chiffres sont publiés alors que les responsables du G7-Finances doivent se rencontrer vendredi à Washington, pour une réunion qui devrait aborder notamment les déséquilibres mondiaux et les problèmes de changes.La tendance à la réduction du déficit américain est de ce point de vue une bonne nouvelle, d'autant qu'elle s'accompagne d'une baisse du déséquilibre du budget que le gouvernement voit revenir à l'équilibre à terme.

Mais la bonne performance commerciale de février risque de ne pas se répéter, étant donné la hausse des cours enregistrée depuis le mois de février.De plus, la baisse des exportations de 2,2% (la plus forte depuis décembre 2002) est un signe qui pourrait inquiéter d'ils se répétait.En février les exportations ont surtout baissé pour les biens d'équipement (-2,2 mds USD), en tête desquels l'informatique, le forage et les machines industrielles. Mais elles ont aussi reculé pour les biens de consommation (-345 millions) et les matières premières (-562 millions).

Du côté des importations, la réduction s'explique logiquement par la baisse des achats de matières premières à l'étranger (-3,9 mds USD). Dans le même temps celles de biens de consommation ont augmenté de 1,1 milliard de dollars, entraînées par les jouets et l'électroménager.Le déficit avec la Chine s'est réduit de 13,3% à 18,4 milliards de dollars, ce qui représente tout de même un tiers du "trou" total.

Le ministère a souligné que les importations avec ces pays étaient au plus bas depuis mai dernier à 23,1 milliards.Avec l'Union européenne, le déséquilibre s'est réduit de 2,2% à 6,4 milliards, avec des résultats pays par pays contrastés: +29,5% à 700 millions avec la France mais -156% à 200 millions avec le Royaume Uni.Le déficit avec le Canada s'est rétréci de 29% à 4,8 milliards de dollars, ce qui est le niveau le plus faible depuis décembre 2003.Dans un rapport distinct, le département du Travail a fait état d'une hausse de 1% des prix à la production en mars mais de prix inchangés hors alimentation et énergie, là où les analystes tablaient sur +0,7% et +0,2% respectivement.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect