Le Sénat américain finance la guerre en Irak avec un calendrier de retrait

Le Sénat américain a adopté jeudi un projet de loi liant le financement de la guerre en Irak à un objectif de retrait des troupes dans un an, en dépit d'une menace de veto présidentiel.

Quelques minutes avant le vote, M. Bush avait répété jeudi qu'il opposerait son veto à ce texte, adopté par 51 voix contre 47.Il dégage quelque 122 milliards de dollars pour financer les opérations militaires en Irak et en Afghanistan cette année et demande que le retrait des troupes s'engage dans les quatre mois, avec l'objectif d'un retrait de l'essentiel des troupes de combat d'ici au 31 mars 2008.

Il va désormais devoir être harmonisé avec un texte proche adopté par la semaine dernière par la Chambre des représentants avant d'être soumis au président américain.Mais M. Bush a assuré à de multiples reprises qu'il y opposerait son veto, en raison du calendrier de retrait imposé par ses adversaires démocrates, majoritaires au Congrès depuis janvier.

Certains démocrates "croient qu'(...)ils peuvent me forcer à accepter qu'on impose à nos commandants des restrictions qui selon moi rendent le retrait et la défaite plus probables. Cela n'arrivera pas", a redit M. Bush mercredi, prévenant que "les Américains sauront qui tenir pour responsable".A l'inverse, les démocrates estiment que "la balle est dans le camp du président", et l'ont invité à trouver un terrain d'entente permettant de promulguer rapidement ce texte jugé urgent par le Pentagone.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect