Publicité

Le Sinn Fein reconnaît la légitimité de la police nord-irlandaise

Le Sinn Fein, principal parti catholique d'Ulster, a accepté dimanche, lors d'un vote historique, de reconnaître la légitimité de la police nord-irlandaise, a constaté un journaliste de l'AFP.

(afp) Au cours d'une conférence à Dublin, les délégués du Sinn Fein se sont prononcés massivement, dans un vote à main levée, en faveur d'une motion stipulant la reconnaissance par leur parti de la légitimité de la PSNI (Police Service of Northern Ireland). Dans le passé, les catholiques ont toujours estimé que la police était partiale en faveur des protestants.

Le Sinn Fein a levé par ce vote le dernier obstacle important à la reprise du processus de partage du pouvoir entre les protestants majoritaires, qui veulent conserver les liens historiques avec le Royaume-Uni, et la minorité catholique républicaine, qui souhaite le rattachement de l'Ulster à la République d'Irlande.

Avant le vote, les leaders du Sinn Fein avaient appelé les délégués à soutenir la motion, qui a provoqué des divisions au sein du mouvement républicain. Le président du Sinn Fein, Gerry Adams, et son principal négociateur, Martin McGuinness, ont reçu des menaces de mort, et des groupes républicains dissidents ont brandi devant le centre de congrès où se tenait la conférence des pancartes proclamant "Oui au retrait britannique - Non à la police britannique".

Après le vote de dimanche, dont le résultat positif était attendu malgré les tensions, la balle est dans le camp de la principale formation protestante, le Democratic Unionist Party (DUP). Le DUP avait dit qu'il refuserait de former un exécutif avec le Sinn Fein tant que le parti protestant n'aurait pas reconnu la légitimité de la police.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés