"Le système bancaire italien est robuste" d'après la Banque d'Italie

Le Gouverneur de la Banque d'Italie Mario Draghi

La Banque d'Italie affirme que plusieurs indicateurs comme le déficit des comptes courants et le niveau de l'épargne font de l'Italie un cas à part.

La Banque d'Italie a jugé jeudi que le système bancaire italien était "robuste", après la mise en garde par l'agence de notation Moody's d'un risque de répercussion de la dégradation de la dette publique de certains pays européens sur leur système bancaire.

"Le système bancaire italien est robuste, le déficit des comptes courants est bas, l'épargne est élevée, la dette globale des familles, des entreprises et de l'Etat est basse par rapport à d'autres pays", ont indiqué des sources proches de la Banque d'Italie.

"Tout ceci rend le cas de l'Italie différent de celui des autres pays", a-t-on indiqué de même source.

Dans une étude publiée jeudi, Moody's a mis en garde contre un risque de répercussion de la dégradation de la dette publique de certains pays européens sur leur système bancaire, comme dans le cas de la Grèce.

La récente dégradation de la note des banques grecques (par les agences de notation, NDRL) causée par la dette publique colossale du pays (300 milliards d'euros) pourrait s'observer dans d'autres pays, selon l'agence qui cite les cas du Portugal, de l'Espagne, de l'Italie, de l'Irlande et du Royaume-Uni.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés